CHEF PRINCE SITHOLE

CHEF PRINCE SITHOLE

Cuisinier

Chef Prince Sithole, 21 ans, un étoile montant.
C’est n’est pas chaque homme africain noir qui peut fièrement se lever et dire qu’il aime cuisiner parce que nous avons été éduqué en intégrant que la cuisine est une affaire de femmes. La cuisine était toujours une des choses que j’ai aimé faire. Apprendre comment faire cuire le porridge à l’âge de sept ans avec ma grand-mère m’a préparé à devenir le Chef que je suis aujourd’hui.

En parlant de mes premiers accomplissements dans la vie, j’ai signé mon 1er contrat à l’âge de 18 ans. Ce contrat était celui qui a officiellement fait de moi un chef professionnel. Un peu plus tard, j’étais inclus dans la liste des chefs talentueux en Afrique. Dès 19 ans j’ai monté ma propre entreprise mobile appelée “The Green Apple Catering”. Cela a été une opportunité pour moi de gérer la cuisine d’un hôtel et donner des instructions en ce sens.

Je travaille actuellement comme Chef à Cape Town de plusieurs restaurants. J’ai également travaillé pour un certain nombre d’endroits à Johannesburg, tel que The Eat Bistro Restaurant, Goldmine Café et Reef Hôtel. Je suis un chef privé, ce qui signifie que je suis chef cuisinier et pâtissier. Avant mon départ pour Cape Town, j’ai eu l’habitude d’aller dans des écoles autour de Johannesburg pour faire des sessions de rencontres avec des jeunes sur les motivations à devenir chef afin de leur permettre de faire de bons choix de carrière. Ces échanges sont importants pour moi qui ai commencé ma carrière relativement jeune.

Green Apple comme mentionné ci-dessus est mon entreprise mobile Prince, le nom peut sembler bizarre, mais je l’ai choisi car la pomme verte est mon fruit favori. Certaines personnes appelle la société Green Smith Apple parce que les gens parlent toujours de la pomme qui a été mangée au Jardin d’Éden dans la Bible. Je suis une personne religieuse, donc j’ai décidé de l’appeler Green Apple. Et la décision de commencer une entreprise mobile m’est venue car j’adore les camions alimentaires. C’est pourquoi j’ai décidé qu’un camion alimentaire serait l’une des premières choses que j’obtiendrai quand je deviendrais un chef qualifié.

Étant un chef ne signifie pas que vous pourrez faire tout cuisiner et que vous saurez faire la cuisine comme tout le monde, les chefs ont également des moments embarrassants dans la cuisine. Par exemple, je suis incapable de cuisinier des foies de volaille… ils deviennent toujours la bouillie. Une histoire qui semble incroyable, mais vous en rirez car dans mes premiers jours de travail, vous entendrez que j’ai brûlé cinquante jambes de poulet, cinquante parts chaque jour pendant trois jours ce qui fait 150 parts de poulet brûlées par une personne. En Afrique du Sud, beaucoup de shows télévisés présentent les chefs comme des personnes difficiles et dures notamment dans la cuisine. Je reconnais que je suis dur dans ma cuisine mais je pense que les chefs sont des perfectionnistes et c’est pourquoi ils se mettent en colère quand ils ne peuvent pas obtenir une recette à la hauteur de leurs espérances.

Mes parents sont du Zimbabwe mais je suis né à Coronation hospital à Johannesburg en Afrique du Sud. J’ai vécu avec ma grand-mère au Zimbabwe jusqu’à l’âge de 10 ans. Je suis ensuite revenu en Afrique du Sud pour obtenir mes diplômes. J’ai toujours été une personne performante. J’ai même reçu trois médailles d’or pour l’athlétisme quand  l’Association Olympique de Pékin était en Afrique du Sud. A 17 ans, après avoir fini le cursus classique, je suis entré directement dans une école de cuisine appelée le Global Chef and Hospitality School. J’ai étudié à Cape Town pendant six mois parce que Cape Town est un endroit pour des touristes donc j’étais sur d’apprendre des cuisines internationales. Après six mois, je suis rentré à la maison à Johannesburg où j’ai étudié des Arts Culinaires.

A 21 ans, j’ai toujours un long chemin à parcourir. Il y a quelque chose de la nourriture de la rue qui me donne envie d’aller voir dans les rues ce qui s’y prépare. Pour moi, dans les restaurants, il y a de la gastronomie mais dans la rue vous cuisinez des choses qui sortent tout droit de votre esprit et qui sont conditionnées par les goûts de vos clients.